Petit guide des constructions traditionnelles pour les amoureux des vieilles pierres

L’architecture traditionnelle française ne peut se résumer à un seul type d’habitat et varie fortement en fonction de la région, du climat, des matériaux, de l’époque et de l’usage d’origine. Découvrez ici de grands types d’habitation, facilement identifiables.

Bastide
http://www.leggett-immo.com/acheter-vendre-une-maison/view/69056JBO84H/maison-a-vendre-a-orange-vaucluse-provence-alpes-cote-d-azur-france

BASTIDE / MAS

L’appellation « bastide » recouvre les anciens domaines agricoles dans lesquels se tient une belle demeure, la maison de maître, et ses dépendances, notamment la maison du métayer – bien séparée de l’élégante demeure – et les bâtiments d’exploitation. La maison principale est le plus souvent de forme rectangulaire ou carrée avec un toit recouvert de tuiles en terre cuite et des murs en pierres parfois couverts d’enduit ou de stuc.

Dès le 19ème siècle, ces propriétés deviennent des lieux de villégiature pour les plus fortunés. Le mas, quant à lui, est une ferme de taille plus modeste souvent construite dans un emplacement abrité (alors que les bastides bénéficient d’une position dominante) proche d’une source.

Longère
http://www.leggett-immo.com/acheter-vendre-une-maison/view/59051JP56/maison-a-vendre-a-augan-morbihan-bretagne-france

LONGÈRE
Les Longères sont typiques de l’Ouest de la France, on les retrouve notamment dans des lieux proches du littoral. Ces constructions rurales caractérisées par leur forme rectangulaire et allongée sont toujours exposées de façon à ce que la façade principale soit abritée des vents dominants. Des matériaux régionaux sont généralement utilisés dans leur construction tels que le granit et l’ardoise en Bretagne.

La plupart des longères sont de plain-pied et possèdent un grenier. De nos jours, de nombreux propriétaires aménagent le grenier pour y installer des chambres supplémentaires. L’accès au grenier se faisait la plupart du temps par un escalier extérieur afin de ne pas perdre d’espace à l’intérieur. C’est en Normandie et en Bretagne que l’on retrouve le plus fréquemment ce type d’habitat.

Toutefois, les longères sont également très nombreuses en Aquitaine où les maisons des vignerons et des bûcherons avaient souvent cette forme. On les reconnait à leur charpente en bois et à leurs pièces en enfilade.

Dans les exploitations agricoles, les maisons étaient aussi des lieux de travail et tous les espaces se devaient d’être fonctionnels.

Charentaise
http://www.leggett-immo.com/acheter-vendre-une-maison/view/69533ELB17/maison-a-vendre-a-montendre-charente-maritime-poitou-charentes-france

CHARENTAISE
Les Charentaises sont les constructions traditionnelles du Poitou-Charentes. Leur taille varie fortement mais ce sont essentiellement des propriétés fonctionnelles que l’on rencontre sur les exploitations agricoles. Elles sont généralement construites en pierre locale avec des toits recouverts de tuiles en terre cuite.

A l’intérieur, l’on retrouve des murs en pierres apparentes, de belles poutres et de grandes cheminées autour desquelles les familles se réunissaient lors des soirées d’hiver. Les maisons charentaises sont généralement accompagnées de plusieurs dépendances agencées autour d’une cour. L’on y trouve souvent un puits – un véritable plus pour les passionnés de jardinage car les étés sont très chauds dans la région.

Maison de Maître
http://www.leggett-immo.com/acheter-vendre-une-maison/view/69520EMW14/maison-a-vendre-a-landelles-et-coupigny-calvados-basse-normandie-france

MAISON DE MAÎTRE
Les Maisons de Maître se distinguent par la symétrie de leurs façades et par leurs grandes ouvertures alignées. La porte centrale s’ouvre généralement sur un imposant escalier en pierre orné d’une élégante rampe, souvent en fer forgé. Ces maisons étaient autrefois habitées par des notables. La propriété devait de ce fait répondre aux exigences du statut social de son propriétaire et avoir des pièces suffisamment vastes pour accueillir les réceptions.

Traditionnellement, chaque étage est divisé en quatre pièces qui bénéficient toutes de hauts plafonds ornés de moulures et de belles cheminées de marbre ou de pierre. Le choix des matériaux dépend, comme toujours, de la région. On privilégie le granit dans le Nord, la « pierre de Bordeaux » dans le Sud-Ouest et la pierre sèche dans le Sud.

Les toits sont en ardoise dans le Nord et en tuiles dans le Sud-Est. Les jardins sont la plupart du temps entourés de murs et l’accès à la propriété est protégé par de magnifiques portails de fer forgé.

Ces belles demeures, très confortables sont idéales pour abriter des chambres d’hôtes ou toute autre activité commerciale.

Chalet
http://www.leggett-immo.com/acheter-vendre-une-maison/view/55860SPA73/appartement-a-vendre-a-st-martin-de-belleville-savoie-rhone-alpes-france

CHALET
Inspirés par les modestes chalets d’alpages de Savoie, les chalets sont désormais très convoités et les constructions les plus anciennes ont été soigneusement rénovées. L’utilisation de matériaux régionaux, pierre, pin et mélèze et de techniques de construction traditionnelles a permis de conserver le charme ancien de ces belles propriétés particulièrement bien adaptées au froid et à l’humidité.

Traditionnellement, la base du chalet est en pierre tandis que les étages supérieurs sont en bois. Un revêtement intérieur et extérieur en bois, de belles cheminées et de grands balcons créent le charme inimitable des propriétés alpines. Les toits sont pentus et couverts d’ardoise, de tuiles en terre cuite plates ou en gneiss (une roche métamorphique).

A l’intérieur, le bois est prépondérant et les grandes fenêtres permettent de profiter du merveilleux panorama sur les sommets environnants.

Colombages
http://www.leggett-immo.com/acheter-vendre-une-maison/view/63634CHU47/maison-a-vendre-a-sos-lot-et-garonne-aquitaine-france

COLOMBAGES
Les Maisons à Colombages, sont des maisons ayant une ossature en bois et construites en briques, en torchis ou encore en plâtre. Le bois est prépondérant dans l’intérieur de ces maisons ce qui leur vaut d’avoir beaucoup de charme et de caractère.

Ce type de construction qui s’est répandu au Moyen Age, proviendrait de la colonisation anglo-scandinave de la Normandie. Dans les cités médiévales, les techniques d’encorbellement permettaient d’agrandir la surface des étages supérieurs par rapport au rez-de-chaussée.

L’on trouve de très beaux exemples de maisons à colombages en Normandie et en Bourgogne mais également dans les anciennes bastides du Sud-Ouest où les pans de bois sont le plus souvent garnis de briques rouges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *