Immobilier français : succès confirmé auprès des acheteurs internationaux

On sait que les Britanniques sont les premiers parmi les acquéreurs internationaux à choisir la France, c’est pourquoi nous sommes toujours présents sur les grands salons immobiliers : prochainement à Londres pour « A Place in the Sun » du 5 au 7 mai, et à Wetherby pour « The French Property Exhibition » les 13 et 14 mai. Démonstration.

L’enquête réalisée par BNP Paribas révèle que les ventes aux étrangers non-résidents ont augmenté de 29% entre 2014 et 2015, avec un prix moyen de transactions légèrement en baisse. Il passe de 351 000 € à 315 000 €. On relève une augmentation très importante (+37%) des achats par les Britanniques entre 2014 et 2015 avec un total de 8943 transactions, dont 6066 par les non-résidents et 2877 par des Britanniques vivant en France. Le montant total investi par cette clientèle a augmenté de 42 % durant cette même période. La clientèle britannique représente 34% des ventes à l’international. Certaines régions sont particulièrement favorisées. Par exemple, en 2015, 77% des acquéreurs étrangers sont de nationalité britannique en Poitou-Charentes, 76% en Basse-Normandie, 72% en Limousin, 70% en Bretagne et 67% en Pays de la Loire.

.

Splendide propriété à la frontière de la Haute Vienne et de la Corrèze : 330 000 € HAI.

 

 

Les régions préférées des acquéreurs britanniques

En 2015, la région qui a remporté le plus grand succès auprès des acquéreurs britanniques est la région Rhône-Alpes avec 17,5% des transactions. On a compté 2874 transactions avec des internationaux, 38% étaient des britanniques et 63% ont concerné la Haute-Savoie, avec un prix moyen de 385 441 €. Les Britanniques ont été suivis par les Suisses, sans doute intéressés par l’achat d’une propriété moins chère juste après la frontière, et les Belges.

Les régions où les Britanniques ont acheté un bien immobilier en 2015 © French Property News

2ème : le Languedoc Roussillon, avec 1891 transactions, dont 37% avec des acheteurs britanniques et 42% dans l’Hérault avec un prix moyen investi de 179 652 € (199 000 € pour les Britanniques).

3ème : le Poitou Charentes, avec 874 transactions dont 77% avec des acheteurs britanniques et 42% en Charente avec un prix moyen investi de 164 942 € (160 000 € pour les Britanniques).

4ème : la Bretagne, avec 929 transactions avec un prix moyen investi de 117 710 € (95 000 € pour les Britanniques).

5ème : PACA, avec 3840 transactions dont 16 % avec des acheteurs britanniques et 66% dans les Alpes Maritimes avec un prix moyen investi de 473 923 € (631 000 € pour les Britanniques).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *