Au cœur de la forêt

Au-dessus de la porte d’entrée du Domaine de Colombat, gravée sur la clé de voûte, se trouve la date à laquelle fut édifiée cette somptueuse résidence : 1594. Henri IV était alors roi de France et de Navarre.

Cette maison de seigneur se tient au cœur de la forêt de la Double, en Dordogne. Elle est aujourd’hui la demeure de Carelle et Stephen Sherwood, un couple de Britanniques qui s’y est installé en 2000 et qui a entrepris une rénovation complète de cette merveilleuse propriété.

« Elle fut utilisée en tant que pavillon de chasse par Henri IV lors de ses voyages entre ses deux royaumes, Colombat étant à mi-chemin entre Pau et Paris », explique Stephen.

« Caché au cœur de la forêt, le domaine est passé entre les mains de plusieurs grands noms, dont un général de Napoléon, aujourd’hui enterré sur ses terres. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, le maquis y a trouvé refuge avant que la propriété ne soit occupée par l’armée nazie – l’épave d’une voiture militaire allemande cachée parmi les arbres en témoigne. »

On y respire désormais un calme et une tranquillité absolue. Plus de 40 hectares de forêts et un parc de plus de 3 hectares entourent la maison. La belle demeure jouit d’un jardin verdoyant au cœur duquel l’on découvre un étang couvert de nénuphars et un ancien pigeonnier.

Carelle et Stephen ont accompli une rénovation exceptionnelle : « Nous avons commencé par enlever les cloisons afin d’ouvrir les pièces. Cela nous a permis de découvrir de nombreux trésors tels les anciennes cheminées qui étaient cachées par des murs de briques. Nous avons également installé des lucarnes sur le toit, reproduisant ainsi le style périgourdin traditionnel ».

Sur la droite de l’ancienne remise à calèches, désormais transformée en orangerie, se trouve l’entrée principale de la maison qui donne sur un grand séjour chaleureux.

Partout dans la maison, une palette de couleurs neutres, de somptueux tissus, des peintures en trompe l’œil et de ravissants objets chinés créent une ambiance élégante et intemporelle.
La salle à manger et le salon en enfilade bénéficient d’une vue très agréable. Dans son bureau, Carelle a recouvert les murs de toile de Jouy qu’elle a aussi drapée au plafond. C’est une véritable merveille !

A l’étage, les quatre grandes chambres sont très lumineuses et bénéficient toutes de salles de bains privées, mais c’est la chambre parentale qui attire les regards, avec sa décoration impeccable et sa coquette salle de bains agrémentée d’une superbe baignoire à pied.

Les jardins sont un harmonieux mélange de rosiers. Une ravissante pergola offre un très bel espace où dîner ou servir l’apéritif en été, en profitant du panorama ouvert sur la piscine et le potager où le couple fait pousser des fruits et des légumes mais aussi les superbes brassées de fleurs qui décorent la maison.

Carelle et Stephen sont tous deux d’excellents chasseurs. C’est leur passion pour ce sport qui les a conduits à s’installer dans la Forêt de la Double. Ils se considèrent aujourd’hui privilégiés de pouvoir profiter de cet environnement où ils se sentent « comme chez eux » et totalement intégrés dans leur communauté locale.

 

Texte : Helen Holbrook

Photos : Cyrille Moingeon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *