Un nouveau record battu en 2019 !

Plus d’un million de ventes enregistrées sur un an !

Avec 1 020 000 transactions réalisées sur douze mois à fin juillet 2019 (+7% sur un an), le volume annuel des ventes confirme le dynamisme du marché immobilier dans l’ancien – du jamais vu depuis quarante ans – à des prix élevés comme jamais : en moyenne 10 000 euros le mètre carré à Paris, avec des prix qui s’envolent aussi à Lyon ou à Nantes.
Entre le printemps et l’été, tout se vendait ! Et, ce n’est pas le climat qui porte les ventes, mais bien l’envie d’acquérir un bien en profitant de taux d’intérêt très attractifs.
Autre facteur déterminant, les banques n’hésitent plus à allonger leur durée de prêts. Ce qui est remarquable, c’est que la confiance en termes de volume de vente gagne désormais la ruralité où les ventes progressent, y compris dans les campagnes les plus reculées où l’offre est restée relativement dense et où les prix sont désormais stabilisés. Les primo-accédants, rassurés, se lancent ainsi avec des budgets inférieurs ou égaux à 100 000 €, grâce au doublé prix stable et possibilité d’emprunter quasiment à taux zéro.
Si cette dynamique se poursuit sur le second semestre, il y a de fortes probabilités pour que l’année 2019 établisse de nouveaux records, que ce soit en termes de prix ou de volumes !

Les prix poursuivent leur progression

S’ils progressent moins vite que l’an dernier sur la même période (2,1% vs 2,8% au 1er semestre 2018), les prix sont toujours à la hausse. La valeur du m2 continue de monter, ce qui rassure les acquéreurs et notamment les primo-accédants sur le potentiel de prise de valeur de leur bien. En ce qui concerne les villes les plus dynamiques, on note une hausse particulièrement importante du prix au m2 sur Nantes (+ 5,3%), Lyon (+ 7%) et Bordeaux (+ 4,3%). À 9672 €/m², le prix moyen au m² à Paris flirte avec la barre symbolique des 10 000 € et, à l’exception du 20e, plus aucun arrondissement n’est à moins de 8 000 €/m².

 

À retenir
– La barre du million de transactions est franchie
– Une hausse des prix qui devraient se poursuivre


Sources : Le Journal de l’Agence / Le Monde / Notaires de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *