Profitez des primes d’énergie pour financer vos travaux d’isolation

 

Isolation

Vous en avez peut-être déjà entendu parler et notamment à la radio où de nombreuses enseignes en font la publicité, la prime énergie aussi appelée « coup de pouce économies d’énergie » est à l’honneur à chaque rentrée.

Cette prime est versée en échange de travaux d’amélioration de performance énergétique de votre habitation. Dans cet article nous vous donnons les clés pour en profiter.

1/ vérifier votre éligibilité

Nombre de personnes composant le ménage Plafonds de revenus du ménage en Île-de-France (€) Plafonds de revenus du ménage pour les autres régions (€)
1 24 107 18 342
2 35 382 26 826
3 42 495 32 260
4 49 620 37 690
5 56 765 43 141
Par personne supplémentaire + 7 136 + 5 434

Les revenus pris en compte correspondent à la somme des revenus fiscaux de référence mentionnés sur les avis d’imposition ou de non imposition de l’ensemble des personnes composant le ménage au titre de l’année N-2 ou N-1. Les avis de situation déclarative émis par l’administration fiscale peuvent également être utilisés. (Votre avis d’imposition sur le revenu ou un autre document justifiant de vos revenus vous sera demandé pour prouver votre éligibilité.)

2/ choisir la nature des travaux que vous souhaitez effectuer

Les travaux éligibles sont :

  • Isolation / fenêtre : toiture, combles, toiture terrasse, murs, plancher bas, fenêtres ou portes-fenêtres isolantes.
  • Chauffage : chaudière à condensation, chaudière biomasse individuelle, chauffage au bois, radiateur à chaleur douce, ballon thermodynamique.
  • Energie renouvelable : pompe à chaleur air air, pompe à chaleur air eau, chauffe-eau solaire individuelle.
  • Programmation / ventilation : ventilation VMC double flux, VMC simple flux hydroréglable, programmateur de chauffage, régulation par sonde, robinets thermostatiques.

Des normes de performance énergétique sont à respecter et s’appliquent en fonction des travaux réalisés.

 3/ choisir un partenaire signature de la charte

Pour en bénéficier vous devez vous rapprocher d’un organisme signataire de la charte d’engagement lié à la prime (principalement de vendeurs d’énergie ce qui inclus les grandes surfaces mais aussi les collectivités territoriales). Il en existe un grand nombre. N’hésitez pas à comparer les offres afin de choisir en fonction de vos besoins.

Vous pouvez faire des simulations en ligne. Vous devez monter votre dossier AVANT de faire réaliser les travaux.

4/ Choisir un artisan / professionnel qui réalisera les travaux

Les travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Attention : il faut impérativement faire valider le devis de l’artisan par l’organisme choisi pour le versement de la prime énergie AVANT de le signer.

5/ Faire réaliser les travaux

Votre dossier est maintenant validé vous pouvez signer le devis et faire réaliser les travaux par le professionnel RGE choisi. Une fois les travaux réalisés vous devez retourner les preuves demandées (factures, attestation sur l’honneur, …) à l’organisme choisi dans les délais prévus (quelques semaines en règle générale).

6/ Versement de la prime

A titre d’exemple, la charte prévoit des primes d’un minimum de :

  • 800 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au gaz ou au fioul à haute performance énergétique ;
  • 100 € pour l’installation d’un programmateur centralisé pour radiateurs électriques ;
  • 50 € pour l’installation d’un radiateur électrique à régulation électronique à fonctions avancées ;
  • 1300 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve biomasse de classe 5.

La prime vous est versée soit sous forme de chèque ou virement représentant une partie du cout des travaux, soit sous forme de bon d’achat dans le magasin, ou encore directement en déduction du prix des travaux.

Autres aides financières de l’état

En plus de la prime énergie vous pouvez bénéficier en fonction de vos ressources :

  • D’un crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30% des dépenses réalisées pour un montant maximum de 8000€ pour une personne seule, 16000€ pour un couple et 400€ supplémentaire par personne à charge,
  • L’éco prêt à taux zéro (éco PTZ) pour 30 000€ maximum,
  • TVA réduite à 5.5%.

La prime n’est cependant pas cumulable avec d’autres offres CEE ou aides de l’ADEME ou l’ANAH.

Comme vous l’aurez compris, si vous prévoyez des travaux importants ou la rénovation d’un logement il est plus intéressant d’étaler les travaux afin d’optimiser les aides.

Alors n’hésitez plus pour passer un hiver bien au chaud toute en réduisant votre impact sur l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *